Tea for two

Tea for two

18 janvier : 

Nous partons pour Munnar aujourd’hui. Enfin, on espère… Après avoir laissé filer le 1er bus, nous montons philosophe dans le second. A l’intérieur, nous attend Apou Senna, le frère indien d’Ayrton. Il double par la gauche, par la droite, par le milieu, le dessus, le dessous. On a jamais vu un bus aussi pressé. A croire qu’il est objectivé sur le temps de trajet : « Plus ça sera court, plus tu seras payé : alors vas-y, chauffe Marcel ! »

Mise à part les secousses… le trajet est superbe. On passe des cocotiers aux plantations de thé, de la chaleur à la fraîcheur. Bonheur !!!

Notre hôtel se trouve dans un paisible village qui donne directement sur les plantations de thé où nous décidons d’aller nous y promener. C’est beau, ça à l’air doux. Mais ça ne l’est pas du tout en fait. En chemin, on entend un gazouillement joyeux. On s’approche… Ce sont des femmes qui sont entrain de récolter les feuilles de thé. A l’aide d’une genre de pince balayette, elle récupèrent toutes les feuilles qui dépassent. On échange quelques mots, puis ont les laissent travailler. Comme elles sont payées au poids, faut que ça dépote. Du coup, on ne vous dérangera pas plus longtemps, Mesdames.

Dans la gargote du coin, nous faisons la connaissance d’un policier. Je lui parle de Dabbang, forcément. Il rigole et me dit qu’il n’est pas trop fan de Salman Khan (alias Chulbul). Lui c’est plutôt le genre Stallone (ok), Schwarzenegger (ça se tient), Van Damne (je vois bien) et Kate. Kate ? Kate qui ? Ben Kate tu sais celle qui a joué dans Titanic. Ah oui !!! Kate Winslet ^^

Cherchez la logique, il n’y en a pas. Incredible India.