Dans la peau de Scarlet

24 janvier : 

Retour au bercail. On se croirait sur le periph un lundi matin. Et encore apparemment, nous sommes chanceux car nous étions peu nombreux nous explique-t-on. Ce week-end promet d’être bien plus animé, fête nationale oblige.

L’après-midi sera consacrée à la baignade. On nous a conseillé Marari Beach qui se trouve à 1h de bus d’Alleype. C’est parti ! Arrivé sur la plage sans avoir déjeuné nous pensions trouver facilement une gargote, notre référence de plages indiennes étant celles de Goa. Que nenni, l’endroit est désert. Finalement, nous mettons la main sur un petit restaurant pris d’assaut par des hordes de francophones. Mais pourquoi y’a que eux ? Parce que seul le guide du routard en parle.

Sur la plage, il y a pleins d’indiens venus se rincer l’œil. Au moment de me mettre en maillot, je sens 50 paires d’yeux braqués sur moi. C’est oppressant de se faire mater comme ça. Je comprends beaucoup mieux maintenant pourquoi les indiennes préfèrent se baigner toutes habillées. Et aussi ce que doit être la vie de Scarlet Johansson 😉