Happy Republic Day (ou pas)

Happy Republic Day (ou pas)

26 janvier : 

Nous arrivons à Chennai exténués et sans l’espoir de pouvoir se reposer étant donné que nous n’avions pas réservé d’hôtel. Il va donc encore falloir en trouver un. Complet. Complet. Complet. Désolé, nous sommes complets. Sots que nous sommes, nous avons oubliés qu’aujourd’hui c’était leur fête nationale. Tous les hôtels ont été pris d’assaut… Bon ben moi, je crois que je vais chialer un peu là. Je pue. Je suis fatiguée. Je suis sale et j’ai mal aux pieds. On décide de s’arrêter dans le dernier hôtel qui nous a refoulé pour prendre le petit déjeuner. Ca devrait nous remettre un peu d’aplomb. En partant, nous leur demandons si à tout hasard, s’ils ne connaitraient pas un hôtel qui ne serait pas complet. Ils nous répondent qu’ils ont une chambre eux pour nous. Va comprendre Charles ! Bien évidemment, on la prend !

Une sieste, une douche et ça repart. Mais pas trop fort non plus. Nous décidons de nous rendre dans un parc pour buller à l’ombre d’un grand chêne. Pas possible : c’est férié, c’est fermé. Tant pis, on a qu’à aller au Fort St George. Ah bon, c’est fermé aussi. Bon ben si on allait à l’office du tourisme pour voir ce qu’il propose. Fermé encore et toujours. Seule option, Marina Beach. Il est 13h, on va mourir de chaud en plein cagnard mais qui sait peut-être qu’on trouvera un endroit sympa pour se caler. C’est le bord de mer après tout.

Sur la plage, il y a des 1 milliards d’indiens et nous et nous et nous. Comme ils n’ont pas beaucoup de jours off, les rares moments de liberté qu’ils ont, ils en profitent à fond. Sur la plage, à perte de vue s’alignent les vendeurs de chips, de boissons, de glaces, de fruits, les manèges, les animations. On peut se prendre en photo avec la silhouette en carton de sa star de cinéma indienne préférée. On peut faire du cheval. On peut tirer à la carabine. Mais nulle part, à notre grand désespoir, nous ne trouvons une terrasse sympa voir même un semblant de café.

Nous repartons de la plage bredouille mais plus léger de 2 kg vu tout ce que nous avons transpiré et allons-nous terrer dans notre chambre d’hôtel à 22°.