Ça va saigner !

Ça va saigner !

29 janvier : 

Je ne sais pas si c’est le décalage ou le contre-coup du voyage, mais on a vraiment du mal à se lever ce matin. On émerge péniblement vers midi et ça c’est uniquement parce que Florent a un rendez-vous.

Pendant que papa travaille, maman s’occupe de la maison. Je reste à l’hôtel pour faire la lessive. Après 1 mois d’inde en mode lavage dans la rivière, nos vêtements ont sérieusement besoin de passer à la machine et ici on en a une à disposition. On va enfin être propre. Youpi !

Comme on n’a pas fait grand-chose de la journée, on est hyper excités à l’idée de sortir ce soir. On opte pour aller voir des matchs de Muay Thai au Stade Lumphini. La place coute entre 25€ et 50€ en fonction de l’emplacement. La vendeuse nous dit que les places les moins chères ne sont pas confortables, qu’on ne voit rien, que c’est dangereux, qu’on ne serait qu’avec des thai (???) et nous montre des photos flippantes. Elle fait si bien son job, qu’on prend les places vip : celles à côté du ring.

Du coup, on pense rentrer dans leur stade de France. Mais c’est plutôt le cirque d’hiver. Les places 1er prix aurait suffi : tant pis. Et puis c’est vrai qu’on est bien placé : on a une vue direct sur les équipes et les boxeurs. Et comme le spectacle va durer 4h, ce n’est pas si mal d’être assis.

Au début, ce sont des petits d’environ 8 ans. Puis ça monte en âge. Et en violence aussi. Mais pas tellement en gabarit. Ils ont tous l’air d’être doux comme des agneaux et totalement inoffensifs. On atteint le paroxysme de l’horreur au 5ème combat. 1er round : Short Bleu défonce l’arcade de Short Rouge avec son coude, il pisse le sang mais il continue à se battre. Short Bleu vise toujours au même endroit forcément. Ça coule, ça s’écoule. 2eme Round, Short Rouge se rebiffe et pete l’arcade de Short Bleu. Bam ! Y’a du sang partout.

Le match est fini, Short Bleu a gagné. Il se jete aux pieds de Short Rouge par respect ? Pour demander pardon ? On ne sait pas bien mais Short Rouge, le relève et le serre contre lui. C’est la grande classe moi je dis.

En arrivant on pensait rester 1 heure ou 2 tout au plus. Nous sommes restés jusqu’à la fin. Si on a aimé ? Je vous laisse deviner.