Le coq sportif

Le coq sportif

30 janvier:

Après 2 jours de relative inactivité, il est temps d’aller voir les immanquables de la ville que sont le Grand palace et le Wat Po. Pour s’y rendre, il faut prendre un ferry. Le trajet est super. On arrive au Grand Palace, manque de bol une affiche nous indique qu’il sera exceptionnellement fermé ce jour-là à partir de midi. On regarde notre montre. La petite aiguille est sur le 12. On file donc au Wat Pho, un autre temple tout à côté, très connu pour son gigantesque buddha d’or couché. L’endroit est calme, serein, reposant et ce malgré l’affluence. On est épaté par les monuments, les sculptures, les galeries, les couleurs.  Le Wat Pho est aussi connu pour son école de massage, bien évidemment, je passe y faire un tour. Et j’opte pour le massage des pieds de 30 minutes. Très agréable surtout quand on a les jambes lourdes d’avoir trop marché et visité.

Nous traversons ensuite le marché des amulettes. Énormément de thaï en portent autour du cou pour leur porter chance. Il y a aussi des étals de brochettes, de crêpes, de saucisses, de nems, d’omelette, de noodles, de fruits, de jus… Comme nous n’avons pas déjeuné, on goûte un peu à tout sans toujours savoir ce que l’on mange.

Nous continuons notre balade sur « les Champs Elysées de Bangkok » selon le Lonely Planet. Le seul point commun avec Paris, c’est qu’il s’agit aussi d’une grande avenue. Déçus, on décide de ne pas aller jusqu’au bout. On tombe alors sur une rue charmante au croisement de laquelle des thaï jouent au « foot –volley » à coté de coqs en cage super énervés. On nous explique qu’il s’agit de coqs de combat et que le prochain match aura lieu dimanche. Ça promet…