On the road again

On the road again

24 février :

Il est temps de quitter les îles et de retourner vers la grande ville. Nous avons notre vol pour la Birmanie dans 3 jours et encore des choses à régler à Bangkok avant le départ. On embarque donc pour le trajet le plus long que nous aurons fait depuis le début. Il est 11h on part, on arrivera demain à 5h du matin.

Initialement, nous voulions couper la poire en 2, mais finalement la compagnie qui se charge de notre acheminement est une vaste blague. Dans le minibus qui peut accueillir au mieux.11 personnes, nous sommes 15. Nous partons avec plus de 1h30 de retard. Un air brulant émane de sous les sièges juste sur mes chevilles rouges de trop de soleil.

Arrivés à Paksé, nous devions ensuite être acheminés jusqu’à Ubon Ratchathani et y passer la nuit avant de prendre le lendemain notre bus pour Bangkok. On ne sait pas très bien pourquoi mais c’est apparemment trop compliqué. Donc l’agence nous propose de nous débrouiller nous même à Ubon. ou de partir tout de suite pour Bangkok. On ne veut pas prendre le risque de rater notre avion donc on partira ce soir. Même si on déteste les trajets de nuit. Quoiqu’en disent les gens : voyager de nuit c’est fatiguant ! On arrive le lendemain la mine défaite et incapable d’enchainer sur une journée de visite. Mais bon vu qu’on n’a pas trop le choix, on y va. Et puis ce bus semble confortable…