Mandalay

Mandalay

6 mars :

Il est 9h, on embarque dans le minibus en direction de Mandalay. Initialement, nous voulions prendre le bus local mais ayant été malade la veille, on a préféré opté pour l’option plus tardive, plus confort et plus rapide.

Normalement, le minibus aurait du mettre 4h, il en a mis 6h. Jamais nous n’avons autant fait de pauses. Notre chauffeur s’arrêtant toutes les heures. Mais bon, pour la Birmanie, ça reste un temps de trajet raisonnable.

Arrivé Mandalay, tous les touristes sont priés de sortir du minibus. En effet, notre chauffeur doit déposer des birmans au Mandalay Palace via une entrée interdite aux étrangers. Alors on attend, en espérant que le minibus reviendra bien nous chercher. On a laissé toutes nos affaires dedans.

Nous voilà enfin arrivé à l’ ET hôtel, notre hôtel qui n’a d’extraterrestre que le nom. Nous devons nous rendre aux bureaux d’Air Mandalay pour récupérer nos billets d’avion du Lac Inle à Yangoon. Ici impossible de les acheter par Internet. Et encore une fois ils ne sont pas édités mais écrit bien consciencieusement à la main.

Mandalay est quadrillée en routes et rues comme les villes américaines, ce qui permet de se repérer assez facilement. On se fait la balade à pieds, pour découvrir un peu la ville. On nous avait dit que Mandalay n’était pas jolie. Qu’il ne fallait pas y perdre son temps. Moi, je trouve pourtant que cette ville a un certain charme avec ses bâtiments anciens, son palace imposant et ses échoppes d’un ancien temps.