All inclusive

All inclusive

24 mars :

Après tant d’émotion, une journée glande s’impose. Comme à notre habitude quand on veut décompresser, on va squatter les transats d’un joli hôtel. On arrive sur la plage de Khaolak, ici les hotels sont moins disposés à nous laisser utiliser leurs transats, vu qu’il sont blindés par les tours opérateurs Tui et toute la clique.

On en trouve finalement un. L’hotel est pas mal. La clientèle ? Des russes en slip qui passent leurs journées au bord de la piscine à boire des cocktails et à manger des burgers. Typiquement le genre de package all inclusive que nous prenions avant et qui désormais nous fait horreur. Je réalise pour la 1ère fois que ce voyage nous a changé et qu’on ne pourra plus jamais voyager comme ça.