Terre calme

Terre calme

23 mars :

Les 3 plongées d’hier m’ont épuisées. Du coup, je passe mon tour pour la 1ère plongée du matin.

Je regarde les autres partir. La mer est déchainée. Ils ne sont plus que de petits points flottants au milieu de la mer d’Andaman. 30 minutes après le “larguage”, je commence à voir les groupes remontés les uns après les autres. Avec le courant, ils ont fini plus tôt leurs bouteilles et ont été envoyés aux 4 coins de la mer.

2ème plongée : je repasse mon tour. J’ai la nausée à force d’être restée sur le bateau. Et puis je dois l’admettre, je suis un peu flippée. Le fait qu’en plus on ait changé 4 fois de dive master en 3 jours de plongée n’arrange rien à l’affaire. Ici c’est l’usine : les profs de plongée vont et viennent. Or moi qui suit débutante, j’ai besoin de me sentir en confiance. Et là ce n’est pas vraiment le cas.

3ème et dernière plongée avant de partir.. L’eau est turquoise, la mer est calme : j’y vais ! Impossible de repartir du bateau sur une note négative. Je flippe un peu. Je respire autant que je peux pour me calmer. Et tout se passe bien. On voit à nouveau une tortue, des jardins d’anguilles, un serpent de mer. Magnifique. Ca valait la peine de se jeter à l’eau, littéralement.

Revenue sur le plancher des vaches, je découvre qu’on peut avoir le mal le terre. Et que la sensation de tanguer met du temps à passer. Y’aurait-il quelqu’un dans l’assemblée qui a du “terre calme” ?