Jungle Experience

Jungle Experience

25 mars :

C’est parti pour 3 jours / 2 nuits d’excursion au parc national du Khao Sok, la plus vieille forêt primaire. Le Lonely Planet conseillait de se rendre sur place plutôt que de prendre un pack à Khao Lak. Mais comme on est fatigués et qu’on a pas envie de se galèrer à prendre un bus qui passe dieu sait quand, on ne les a pas écoutés.

Le minibus vient nous chercher à l’hôtel. A l’intérieur : Tanya, notre guide qui l’année dernière vendait des bonnets en crochet au marché. Mais comme ça ne payait pas assez elle s’est reconvertie. Ca pose le décor…

Après un 1er stop au marché complètement useless, nous filons faire une balade en éléphant. On n’en a pas vraiment envie mais comme c’était compris dans le package, on y va. C’est moins mauvais que celui qu’on a fait en Inde, car là on marche dans le lit d’une rivière quasi assechée au milieu de la jungle. Il y a des bonnes montées et de fortes descentes. En trajet, on fait un break pour écouter un des éléphants jouer de l’harmonica. Ca a l’air bête comme chou, je ne comprends pas pourquoi Florent n’y arrive pas.

On reprend la route. Et on découvre enfin les falaises du Khao Sok. Elles sont là plantées au milieu de la jungle luxuriante. C’est vraiment très beau. Arrêt point de vue. On descend du minibus pour prendre la photo. Mais pas assez vite apparemment. Un groupe de russes vient d’arriver lui aussi et ils sont bien décidés à nous empêcher de la prendre. D’ailleurs si on pouvait se pousser. Compte sur moi et boit de l’eau. Je me cale bien devant le point de vue et pose sur toutes les photos.

Après le déjeuner, c’est parti pour le canoë. Il n’y a plus trop d’eau dans la rivière donc parfois il faut sortir et pousser. Enfin pas nous hein. Ca c’est le travail du mec qui pagaie derrière nous. Eh oui, on est en tour organisé poupée.

Dernier stop de la journée le temple des singes. Bon ben alors, c’est toujours la même rengaine : de vilains macaques ont décidé de squatter un temple et attendent leur lot de bananes et cacahouètes quotidien. Après l’histoire du Mont Popa, ils peuvent bien se gratter.

Pour rejoindre notre cabane dans les arbres, on nous avait laissé le choix : en voiture ou à pieds. Nous avions opté pour la balade, en se disant que c’était bien plus sympa de se promener en forêt. Le seul hic, c’est que la forêt on se l’était imaginée. La balade c’est sur la nationale et la cabane en bois, un énorme resort.

Bref, rien à voir avec la jungle experience qu’on nous avait fais miroiter. On est dépités. Allez hauts les coeur : ça sera sûrement mieux demain.