Un voyage dans le temps

Un voyage dans le temps

2 avril :

Notre programme du jour ? Voyager dans le temps en passant de la vieille ville de Shanghai au Bund où on pourra admirer les buildings ultra modernes de Pudong.

En sortant du métro, une chinoise nous saute dessus pour nous demander de la prendre en photo avec son cousin. Ils viennent de Beijing, parlent un anglais parfait et nous propose de venir avec eux voir une cérémonie du thé. Qui va débuter juste là maintenant. Le hasard fait bien les choses dites donc… ou pas. En fait, il s’agit de l’arnaque classique de Shanghai. Ces étudiants bien sympathiques sont en fait les rabbateurs  pour des maisons de thé douteuses qui vous delesteront de plusieurs centaines d’euros pour 2/3 minuscules tasses. Désolée poupée, mais on a été prévenue. On ne viendra pas avec vous, malgré tous vos arguments.

On débute notre visite par le Yu Yuan Garden, mais pour y accéder, vous devrez avant  passer à travers le Yu Yuan Bazar, une grosse zone commerciale à la mode chinoise qui sonne le faux, le toc et le carton pâte. Le jardin par contre lui est très joli. Nous avions beaucoup entendu parlé des jardins japonais mais jamais des chinois. Je ne comprends pas pourquoi, ils sont magnifiques pourtant.

Après cette pause zen, nous filons nous perdre dans les rues de la vieille ville qui est restée encore très authentique. On est loin des vieilles villes à la française où on trouve à tous les coins de rue des boutiques souvenir. Ici les gens vivent vraiment. Sur les cordes à linge, au milieu des vêtements, des poissons sechent. De jeunes enfants accompagnés de leurs grands parents portent des pantalons coupés à l’entrejambe, pratique en cas de besoin. Des hommes jouent au mahjong. On se fait klaxonner par des scooter electriques. Des femmes achetent des anguilles vivantes au marché. Et au milieu de tout ça 3 caniches en robes se promènent.

Au détour d’une rue nous tombons sur les temples taoistes et confucéens. On prie ici des philosophes et pas des dieux. 1ère nouvelle ! Avec notre logique judéo-chrétienne, on a du mal à comprendre le concept. En même temps, si on y réfléchit bien, on est bien plus sûr de la bonne parole de Jésus que vraiment du fait qu’il soit un dieu ou même juste son fils.

Mais déjà la nuit tombe, il est temps de nous rendre au Bund pour admirer le spectacle des lumières qui s’allument sur les tours de Pudong. Face aux anciens bâtiments coloniaux se dresse l’emblématique Oriental Pearl Tower. Derrière elle, le Shanghai Financial World Center aussi appelé “le décapsuleur” crâne du haut de ces 491m. Mais plus pour très longemps. Une nouvelle tour encore plus haute va bientôt lui faire de l’ombre. Bye bye le passé, bonsoir l’avenir.