French concession

French concession

3 avril

Aujourd’hui, nous explorons la French Concession.

Notre balade débute par Taikang Lu. Ici les shikumen de la vieille ville ont été renovés. A la place des habitations et des habitants, on trouve des restaurants à la mode, des magasins branchés, des terrasses au soleil, des galeries d’art et des bobos chinois.

Nous filons ensuite au Fuxing Park, le parc de Shanghai et aussi un vrai lieu de vie. Ici des gens pêchent, d’autres jouent. Il y en a qui dansent. Il y en qui font de l’exercice. Et puis il y a ceux qui causent. La moyenne d’âge est plutôt élevée. Le 3ème âge a bon pied, bon oeil ici. Il faut croire que marcher à reculons est efficace pour garder la forme.

Nous continuons notre route. L’objectif étant d’atteindre People Square, le centre névralegique de la ville. En chemin nous croisons tout un tas de voitures de luxe, dont notamment une porsche rose, comble du chic n’est-il pas ? Mais aussi le symbole de cette nouvelle Chine, qui a définitivement tournée la page du communisme.

Petit arrêt par une pharmacie internationale pour faire le plein de doxypalu. Ici on vend des nids d’hirondelle, du cordyceps (un ver momifié par un champignon), des racines, des écorces, des pierres… Mais pas de traitement anti-palu. Même à l’étage des médicaments au sens où on l’entend, on fait chou blanc.

Le mieux serait d’aller à l’hôpital”, nous dit-on. Nous on préfère aller boire un verre au 91ème étage du “Décapsuleur”. En prenant l’ascenceur, nos oreilles se bouchent à cause de la pression et de la vitesse à laquelle on monte. D’ici la vue est impressionnante. Toutes ses tours. Toutes ses lumières. Et ses cargos qui glissent sur le fleuve nous rappelle que nous ne sommes pas dans une ville comme les autres, mais bien dans le plus gros port du monde.