Là-haut, sur la montagne

Là-haut, sur la montagne

16 avril :

Défi de la journée : cap ou pas cap de gravir la montagne pour avoir une vue panoramique de notre nouveau chez-nous ?

La grimpette est pentue et se fait au milieu des prières tibétaines, des biquettes et des yaks. 300m de denivelé ça peut paraître rien du tout mais à 3700m d’altitude, c’est pas la même histoire. Notre coeur bas la chamade et on s’essouffle beaucoup plus vite. Mais après une petite heure à avancer piano, piano, nous sommes à 4000m au sommet. Jamais nous n’avions été si haut. Fiers de nous, nous sommes.

Sur le chemin du retour, nous visitons un autre temple tibétain. C’est devenu notre grande passion. Ils sont si beaux avec toutes leurs couleurs et leurs dessins. On ne s’en lasse pas. Des moines dans la cour, sont en pleine bataille de boules de neige. Des gens tournent des roues de prières. Et au milieu d’une rivière non loin, une femme fait sa lessive avec… une machine à laver.