Tagong

Tagong

15 avril : 

Aller plus haut, chantait Tina Arena. Et bien c’est ce qu’on va faire aujourd’hui en partant à Tagong, 3700m d’altitude. D’après ce qu’on nous a dit, un bus devrait s’y rendre. En arrivant au terminal à l’heure dite, on fait chou blanc. Seule alternative, trouver un minibus. Une fois n’est pas coutume mais en fait si, tous les chauffeurs nous proposent des tarifs exorbitants.

Il faut changer de spot, si on veut trouver quelqu’un qui nous propose un tarif decent. Nous marchons donc vers le centre ville avec nos gros sacs sur le dos où nous trouvons finalement un minibus qui accepte de nous emmener. Dans la voiture nous sommes 3. Nous 2 et puis un moine aux cheveux longs.

Le trajet est magnifique. Ca grimpe, ça grimpe sur les chemins enneigés. On arrive enfin sur les hauts plateaux. Autour de nous, il n’y a que des prairies, des yaks, des temples et des prières qui flottent au vent.

On arrive sous un beau soleil à Tagong, magnifique petit village ambiance Far Ouest chinois où des têtes de yaks jonchent le sol. Les femmes portent toutes ici le costume traditionnel. Les hommes sur leurs chevaux (ou leur moto tout terrain ) ressemblent à des cow boys.

Nous faisons un tour au temple qui hélas ne se visite pas. Qu’importe, nous ce qui nous plait c’est le contraste entre le doré de la coupole et la neige des sommets. Car ici il fait encore plus froid qu’à Kangding. Heuseurement notre lit est équipé d’une couverture chauffante. Un pur délice !