Des tours et des buildings

Des tours et des buildings

1 mai :

Ca y est aujourd’hui, on va enfin pouvoir commencer à visiter la ville. Dans notre guide, on nous recommande fortement d’aller faire un tour au musée de la publicité qui se trouve à Shiodome, là où on trouve tous les bureaux et les grands buildings.

On a bien du mal à mettre la main dessus, tout perdu qu’il est dans une zone commerciale remplie de restaurants. Bizarre comme emplacement… On découvrira plus tard qu’au Japon, c’est courant de trouver tout et n’importe quoi au même endroit. Sûrement à cause du problème de place.

On se régale pendant presque 3h. C’est un peu comme si on était dans feu l’émission Culture Pub grandeur nature. Badoumba !

Après la pause déjeuner à base de tempuras et de soba, on file voir l’expo de la Media Tower qui est… nulle. Pas grave, on va aller au showroom Sony. Nul lui aussi. On se croirait à la Fnac. Histoire de n’être pas venu pour rien, on joue quand même à Gran Turismo sur un écran 3D et on se prend en photo avec Gaspard et Lisa. 2 personnages de BD français, très appréciés au Japon : on en avait jamais entendu parlé. 

Pour se remettre les idées en place, nous décidons ensuite d’aller faire un tour au Saké Plaza pas très loin de là pour une petite dégustation. On file à pieds et on se perd. Les numéros des bâtiments sont attribués en fonction de leur année de construction. On peut donc trouver le 4 à côté du 15 ou du 46. Bref, c’est un sacré merdier. Résultat, quand on arrive c’est fermé. Ô rage, ô désespoir, ô infamie !

La tour de Tokyo nous remontera le moral. Elle ressemble à s’y méprendre à notre Tour Eiffel sauf qu’elle est rouge. Vision irréelle surgie tout droit de la nuit. Ca nous rappelle la maison. Ca nous rappelle Paris.