Retour à la réalité

Retour à la réalité

17 mai :

Après une nuit dans l’avion, nous arrivons à Kuala Lumpur à 6h du matin pour une escale de 3 heures. Miam. L’accueil a l’aéroport est rude. Les gens nous doublent dans la queue. Les toilettes sont sales. Y’a pas de doute, nous ne sommes plus au Japon.

Seul point positif, nous trouvons des bancs pour nous allonger et essayer de commencer notre nuit. Oui un peu comme des clochards mais sans la bouteille de rouge.

En arrivant enfin a Denpasar, la chaleur nous assaille mais pas autant que les chauffeurs de taxi. Nous négocions âprement un aller vers Kuta où on passera la nuit pour 65 000 rps. On découvrira plus tard que le tarif officiel est de 45 000 et qu’en taxi de ville ca peut meme descendre jusqu’a 30 000.

Mais bon soit. Arrivés a l’hotel, je paye le taxi. Et je me trompe dans les billets. Ce que je prends pour un billet de 10 000, est en fait un billet de 100 000. Bien évidemment, le taxi ne me dit rien et s’en va précipitamment avec l’argent. C’est seulement 10 minutes plus tard que je me rendrai compte de mon erreur : j’ai payé une course qui vaut 5 euros, 50 soit notre budget de 2 jours ici. Y’a quelqu’un qui va devoir se serrer la ceinture.

Dégoutés, nous décidons de retourner a l’aéroport pour tenter de le retrouver. Mais comme ce n’etait pas un taxi officiel, autant chercher une aiguille dans une botte de foin. “Tant pis pour toi et que cela te serve de leçon !”, voilà ce que dans ma tête ma maman me dit. Comme quoi dans ses cas là, on reste toujours un enfant.