Tête de lard

Tête de lard

31 mai :

C’est reparti pour la chevauchée fantastique ! Chiara notre hôte nous a parlé d’une plage sympa à quelques kilomètres de Labuan Bajo, accessible en scooter en empruntant une mauvaise piste.

Ca ne devrait pas être pire que celle du canyon” je me dis. Ben si. A cause de la pluie, le chemin est difficilement praticable. Il y a d’énormes flaques et plein de boue. Je manque de tomber plusieurs fois. M’enfonce jusqu’aux chevilles. Je fais des signes aux garçons, les appelle. Ils ne me voient pas. Ils ne m’entendent pas. Je m’embourbe. Je m’arrête. J’ai plus du tout envie d’y aller moi.

Voyant que je ne les suis pas, ils font demi-tour. Lorsqu’ils me rejoignent, je suis fachée comme un poux. J’ai eu peur. Je crie. Je m’énerve et je m’en vais à toute allure. 5 minutes plus tard, me rendant compte que c’est idiot, je me gare sur le bas côté et les attends.

On s’explique. On se refâche. On recrie. Et je repars de plus belle. Sans regarder derrière moi cette fois. Jusqu’à ce qu’on se perde définitivement… Après 2 heures à essayer de se retrouver et inversement, c’est finalement à l’hôtel que l’on se mettra la main dessus. Mea Culpa. Je peux être une vraie tête lard parfois…