Marie Thérèse

13 juin : 

Sur les conseils de notre assurance nous retournons à la clinique du Nord pour passer un IRM. Soit c’est une inflammation et ça se soigne avec du repos. Soit c’est mon ménisque et là c’est plus compliqué. Retour en France, opération et tout le toutim…

Le problème c’est que la seule personne qui sait manipuler l’IRM ne sera pas là avant cet après-midi. Or nous on a notre avion pour Madagascar à 14h. On attendra quand même près de 2h pour arriver à cette conclusion et recupérer notre dossier médical. Alors que nous sommes quasi les seuls patients du jour. Nous voilà projeté malgré nous dans le sketch des inconnus : “L’hôpital”. Marie thérèèèse, y’a la chambre 106 qui s’allume. 

Nous prévenons notre assurance qui nous prends RDV le lendemain dans un hôpital à Tananarivo. Je repense alors à ce que m’avait dit Laura, interne à l’île de la réunion : “Quoiqu’il arrive à Mada, si t’as un pépin de santé, fait toi rapatrier ! Les broches ici, ils les font avec des rayons de vélos… “

13h : on file à l’aéroport. Air Mauritius again. Les sièges de devant avec plein de places again. Y’a quand même du bon à avoir une jambe en mousse. 2h plus tard, nous voilà à Madagascar. Notre chauffeur nous attend avec une petite pancarte à notre nom, mais cela ne freine nullement les autres taxi et pousseurs de caddie qui se jetent littéralement sur nous. C’est du délire, on doit pousser les gens et hausser le ton pour qu’ils acceptent de nous laisser tranquilles. 

Une fois le calme retrouvé, notre priorité c’est de retirer de l’argent. Comme à chaque fois qu’on arrive dans un nouveau pays. Or les distributeurs de l’aéroport sont cassés. Tant pis, on ira en ville. Il y a un crédit agricole à 2 pas de l’hôtel. Au moment de récupérer l’argent, BAM coupure de courant. La machine s’éteint, la machine se rallume. Mais aucun billet n’en sort… Il est tard. La nuit tombe. On nous a recommandé de ne pas traîner dehors le soir à Madagascar et plus particulièrement à Tana.

On règlera ça demain. A chaque jour suffit sa peine !