Jump around

Jump around

14 juillet : 

Le trajet de Dar es Salaam – Arusha va durer 10h. Mais en vrai, ça sera 12h en fait. Quand on aime on ne compte pas. On s’en fiche. Depuis Mada, on a plus peur. D’autant plus qu’ici le trajet se fait dans un vrai bus, avec un vrai siège. Inclinable en plus ! Je suis comme une gosse à Noel.

Par contre, ce qu’on ne savait pas, c’est qu’ici non plus, il n’y a pas de vraie route. Où quand il y a une, elle est parsemée de dos d’âne… Leur péché mignon.

Nos places sont celles tout à l’arrière, pile sur les roues. Les suspension du bus ayant rendu l’âme depuis longtemps, on bouge dans tous les sens. On rebondit. On sautille. Difficile de dormir dans ses conditions…

Du coup, on regarde les films de kung fu supers violents diffusés sur l’écran. Et quand on fait une overdose d’hémoglobine, on regarde dehors. Mais dis donc, cette grande montagne là-bas, ça ne serait pas le Kilimanjaro ?