Baroudeurs débutants

Baroudeurs débutants

22 juillet : 

On a envie de se baigner. Mais Zanzibar c’est vachement loin. Alors que Pangani, c’est bien plus près. Sorte de petit paradis encore préservé selon le Lonely pas très loin d’Arusha. Alors hop, on y va. 

Le bus est pire que la dernière fois. Dans un bus normal, il y a en général 2 sièges de chaque coté. Là ils en ont mis 2 et 3. Sans agrandir le bus, ni réduire le couloir. On est serrés comme des sardines. Heureusement, on n’en a que pour 8h30. Qui se transformeront en 10h30. On a compris maintenant qu’il faut toujours rajouter 2 heures par rapport au temps de trajet officiel.

Dans le bus, nous faisons la connaissance d’Arild qui revient lui aussi de safari. Nous nous étions d’ailleurs croisés plusieurs fois sur nos campements sans jamais se parler. Ce qui est bien avec les longs trajets, c’est que du coup, on a tout notre temps pour discuter. Il se rend à Pangani lui aussi pour attendre sa compagne qui est entrain de gravir le Kilimanjaro. Enième défi dans leur longue vie de baroudeurs. Ils ont déjà visité 96 pays et ont passé un an comme nous sur les routes sud américaines. Chapeau ! 

On s’entend si bien, qu’on décide de continuer notre route ensemble et de poser nos pénates au même hôtel. On optera pour le Peponi et sa formule bungalow / demi pension à 95$ la journée. C’est cher comme tout ici. 

Le soir nous feront la connaissance de Marilou et Michel. Ces retraités originaires de Roman, sont parti depuis 5 mois avec pépère, leur 4*4 camping car sur les routes africaines. A leur actif : la Namibie, l’Afrique du Sud, le Botswana, la Zambie, le Mozambique, le Zimbawe, le Burundi, le Malawi et la Tanzanie. Eux non plus n’en sont pas à leur coup d’essai. Précédemment, ils avaient parcouru avec le même véhicule les routes d’Europe centrale et d’Asie mineure jusqu’en Mongolie.

On est bluffés par ses baroudeurs confirmés. Y’a pas à dire, il nous reste encore beaucoup de chemin à parcourir !