Stonetown

Stonetown

28 juillet : 

Rendez-vous à 9h pour la visite de la vieille ville avec le groupe de Martine. Pour une fois, on apprécie de faire partie d’un groupe plutôt que se débrouiller tout seul. Même s’il faut reconnaitre que la valeur ajoutée de Juma, le guide de Terre d’Aventures est plutôt nulle.

Nous déambulons dans les rues de StoneTown. Apprécions l’esthétisme de ses portes (indienne ou arabe c’est selon) et de ses anciens bâtiments. Bifurquons par le marché aux esclaves. Aboli depuis un peu plus de 100 ans soit en fait une pécadille, on prend conscience dans l’une des caves où on gardait les esclaves, de la barbarie de l’humanité. Et des rancoeurs que tout cela a pu engendrer.

Un crochet par le marché aux poissons, puis par le fort et nous voilà déjà devant la maison de Freddy Mercury, le chanteur de Queen qui est né et a grandi ici. Voilà la visite est finie. En fin d’après midi, le groupe part faire une balade en dhow. Pour admirer le coucher de soleil et prendre l’apéro. Comme nous l’avons déjà fait à Pangani nous déclinons l’invitation et attendons bien sagement sur nos transats.

Vers 20h les revoilà. Avec une petite surprise : le programme du lendemain a changé. Il était prévu qu’ils dorment à StoneTown. Finalement, ils partiront demain pour Jambiani. A 2 heures d’ici. Pour eux qui sont pris en charge par Terres d’aventure, cela ne change pas grand chose. Mais pour nous si, car nous avions calé toutes les résa de la semaine sur le planning de Martine. Histoire d’être ensemble tous les soirs. Bon ben après diner, il va falloir déclencher le plan Orsec. Objectif de l’heure qui suit : annuler notre réservation de demain et trouver un hébergement à Jambiani, si possible pas hors de prix. L’hotel de Martine étant complet. Il est minuit, on voulait aller se coucher. Tant pis.