Ile de Mnemba

Ile de Mnemba

31 juillet :

Réveil matin 5h, c’est parti pour la journée plongée à Mnemba ! Pourquoi si tôt ? Parce qu’on aime ça !

La vérité, c’est que l’île se trouve au nord-est de Zanzibar. Et nous là, on est tout en bas. Il nous faudra 2h pour rejoindre le port. Mais ce n’est pas 2h de perdu, car le soir même nous dormirons à Matemwe à 30 minutes de là. Pas folle la guêpe, mais crevée oui.

A l’arrivée, le temps n’est pas trop de la partie et la mer est démontée. Quant au bateau, ben c’est une simple barque de pêcheur. Ca change des grosses machines thailandaises ou indonésiennes ! Pour monter dedans, il faudra se mettre à l’eau et porter son sac à dos sur la tête pour éviter de le mouiller.

Une demi-heure plus tard, on se jette à l’eau. Je ne suis pas super rassurée car il y a beaucoup de vagues en surface et qu’on valdingue un peu partout. Heureusement sous l’eau, ça bouge beaucoup moins. Les fonds sont assez jolis même si les coraux sont dispersés. Mais avec le courant, on passe rapidement d’un point à l’autre. Il y a beaucoup de poissons et quelques poulpes planqués. On rencontre aussi une tortue de mer endormie. Mais pas les dauphins qui nous avaient accompagné durant notre trajet. Dommage !

On remonte, on grignote et on resaute. Cette fois-ci avec précipitation. Dehors, il pleut à torrent. On est plus au sec sous l’eau. Paradoxalement. On voit cette fois beaucoup de rascasses et une méduse géante beige et violette qui a l’air de flotter au milieu de l’océan. Irréel…

Lorsqu’on revient à la surface, la pluie s’est arrêtée. On irait bien se dégoudir les jambes sur la paradisiaque plage de l’île de Mnemba. Mais malheureusement l’accès est réservé aux clients de l’hôtel, l’île étant une propriété privée. Pour fouler son sol, il faut débourser 1500 dollars/nuit. Bref, une broutille qui me fait regretter de ne pas avoir pris mon portefeuille avec moi.