Un tour de cadran

Un tour de cadran

3 août :

C’est parti pour notre marathon aérien : Zanzibar < Addis Adeba < Lome < Rio de Janeiro. Nous décollerons à 4h du matin pour arriver à 20h le même jour. Mais avec les décalages horaires, ce n’est pas 16h de trajet que nous ferons mais bien 24h escales comprises… Beurk !

Redoutant beaucoup ce trajet, je dois reconnaître que finalement ce n’était pas si terrible. En vérité, nous ne l’avons presque pas vu passer. Nous nous sommes écroulés dès le décollage du 1er vol. Arrivés en Ethiopie, nous avons continué notre nuit sur des transats plutôt confort, dispatchés un peu partout dans l’aéroport. Pour la terminer dans le dernier avion, grâce à nos supers places tout devant qui permettent de bien étendre les jambes. Hello here’s Captain speaking, we are going to land in Rio in few minutes. Quoi déjà ? Même pas eu le temps de finir mon bouquin moi !

On récupère nos bagages, passons l’immigration. Y’a plus qu’à retirer de l’argent et on est bons. Sauf que le distributeur HSBC est cassé. Bon ben passons au bureau de change. Sauf que leur taux est scandaleux. Bon ben on va retirer dans une autre banque quitte à payer des frais. Sauf que les autres banques n’acceptent pas les cartes étrangères. Nous sommes pourtant bien dans un aéroport international non ? Qu’est ce qu’on fait du coup ? On va quand même pas rester sans le sous !

Cap sur le Terminal 2 à la recherche d’autres distributeurs. 10 minutes plus tard, on les voit, ils sont là ! Avec un HSBC qui fonctionne en prime. On retire tout ce qu’on peut puis on file. Direction l’hôtel, la douche et le dodo. Hé oui : ENCORE 🙂