Samba

Samba

9 août :

Comme tous les matins nous prenons notre petit déjeuner dans la gargote d’à côté. Pourquoi ? Parce qu’ici dans n’importe quel boui boui, on vous sert un délicieux jus de fruit frais. Le plein de vitamines fait, on file au Jardin Botanique en faisant un crochet pas la police touristique. Pour faire un dépôt de plainte relatif à notre clonage de carte. L’accueil est cordial et en anglais. Whaaa on en revient pas. En effet, les brésiliens sont encore plus mauvais en anglais que les français, c’est dire !

Le jardin botanique est magnifique. On n’a plus du tout l’impression d’être en ville mais plutôt dans la rain forest. Bon un peu améliorée c’est vrai. On s’y promènera pendant au moins 2 heures quand soudain sur un arbre, je vois un écureuil. Je m’approche pour prendre en photo mais ce qui est assez bizarre c’est qu’il a de vachement grandes oreilles… Qu’est ce que c’est que ce machin ? Un mini-singe plutôt craintif, qui aura disparu avant que j’ai le temps de lui tirer le portrait. Désolée ! 

En chemin, nous croisons aussi le chemin de nombreux oiseaux et de nos 1ers toucans. Wha que c’est beau… On finira notre balade sur une expo photo en plein air. On reconnaitra plusieurs endroits que nous avons visité durant cette année comme notamment les Tsingys de Bemahra. Et dire que ce n’était il y a que 2 mois.

Sinon, ben ce soir, c’est un grand soir : Kevin et Denise nous emmène danser la samba au Rio Scenarium. On essayera de se beau. Pas évident, évident, vu que la plupart de nos vêtements sont déformés ou troués. Mais ici, on est loin des physio de Paris. Pas besoin de se mettre sur son 31, l’important c’est son entrain. Nos 1ers pas seront un peu hésitants, mais au bout d’un moment porter par l’effervescence de l’audience, du groupe sur scène et des caipirinhas, on se lance. Sambaaaaaaaaaaaaa de Janeiro