Maracana

Maracana

11 août : 

C’est notre dernier jour à Rio. Impossible de partir d’ici avant d’avoir goûté la feijoada, le plat typique brésilien. Pour cela, Kevin et Denise nous emmènent dans la meilleure adresse de la ville : l’Academia de la Cachaça. Composé de viande (lard, saucisses…) cuit dans une sauce noire à base d’haricot, ça ressemble beaucoup à notre cassoulet. Sauf qu’on y ajoute en plus du riz, du manioc, des oranges. Pas ultra fin, mais ça passe bien.

Dûment rassasiés, nous filons au stade mythique de la Maracana. Réouvert il y a peine quelques semaines après plusieurs années de travaux, nous assisterons cet après-midi à la rencontre Flamingo/Fulminense, 2 équipes de Rio rivales. Le stade n’est pas plein mais l’ambiance est là. En effet, les prix des billets ayant fortement augmenté, il devient de plus en plus difficile pour les brésiliens de se payer une simple place.

Ceux qui sont là par contre ont sorti le grand jeu. Habillés de pied en cap aux couleurs de leur équipe, les supporters ne sont pas venus les bras vides. Drapeaux, banderoles et tambours, flottent et résonnent. On pourrait croire que c’est l’alcool qui les galvanisent. Hé bien, pas du tout car il est prohibé dans l’enceinte du stade. Mais rassurez-vous pour le Mondial 2014, il sera autorisé, Heineken n’étant pas un sponsor pour rien.

C’est Fulminense qui ouvre le bal en marquant un but. Les supporters des Flamingos, beaucoup plus nombreux, sont verts. Un comble quand on sait que c’est la couleur de l’autre équipe. Mais ils rattrapent assez vite leur retard jusqu’à gagner le match en terminant sur un score 3 buts à 1. GOOOOOOOOOOLLLLLLL