Festival de la cachaça

Festival de la cachaça

15 août : 

Comme il a plu toute la nuit et que ce matin il fait gris, on décide cette fois de partir. A peine, le transfert payé, voilà qui voilà ? Le soleil. On est un peu blasés mais on se dit que si ça se trouve ça ne va pas durer. Mais en fait si…

Notre départ n’étant prévu qu’à 13h, on part faire une dernière petite balade dans la forêt. Cette île est vraiment sympa pour ça. Il y a des chemins partout, reliés les uns aux autres, qui permettent même, si on a le temps, de faire le tour de l’île en plusieurs jours. Avis aux randonneurs !

En chemin, nous croisons les ruines d’un ancien centre de quarantaine, une cascade et un aqueduct. Ca nous a donné chaud, tout ça. Alors, on fait dernier plouf et on s’en va, le coeur lourd. 

Nous avons opté encore une fois pour le système Speed Connection qui nous emmènera de porte à porte jusqu’à Paraty, notre prochaine étape. Nous n’avons rien réservé pour la nuit, en se disant que ce serait facile de trouver un toit, basse saison oblige. Sauf que ce que l’on ne savait pas, c’est que ce week-end c’est le festival de la Cachaça ! Paraty a été pris d’assaut par les touristes brésiliens. Les chambres sont rares et les tarifs ont triplé. Mince alors…

Après 2 heures d’errance, nous trouverons finalement une chambre pour la nuit, et une autre pour les soirs suivants grâce à l’aide de la gérante de l’hôtel Flor de Mar qui a défaut de pouvoir nous héberger, aura contacté tout les hôteliers de la ville pour nous trouver une solution dans nos prix. Quand on vous dit que les brésiliens sont gentils !