El Calafate

El Calafate

8 septembre :

Il est 5h. Buenos Aires va se coucher. Nous on se réveille car notre avion pour la Patagonie part dans 2 heures. 3h plus tard, nous voilà à El Calafate. Changement de décor. On est loin de la bouillante ambiance de la capitale. Devant nous s’étend un vaste décor constitué essentiellement de végétation épineuse à ras. Ca me fait penser à la toundra, même si en vérité, je ne sais pas bien ce que c’est. Le ciel est bleu, le vent souffle et on ressent le froid. Mais pas aussi mordant que celui auquel nous nous étions préparé. Il doit faire dans les 8 degrés.

Dans l’hotel, le chauffage est poussé à fond, ça nous ramollit un peu. Du coup, on pique du nez. En même temps vu l’heure à laquelle on s’est levé, on a bien le droit de se reposer. Mais déjà il est midi, l’heure de manger. En Argentine, pour nous chaque repas est une fête. Après avoir traversé pléthore de pays où on mangeait plus parce qu’il le fallait que parce qu’on en avait envie, on est ici au paradis. Tous les restaurants sont au centre-ville c’est l’occasion de le découvrir. Je mentirai si je disais qu’El Calafate est joli mais il s’en dégage une ambiance sympathique qui nous plait bien.

Comme à chaque fois que nous arrivons dans une nouvelle ville, on part à la pêche aux informations. Essayant toujours de distinguer le vrai du faux. Qu’est ce qu’il y a à faire ? Peut-on le faire tout seul ? Combien ça coute ? Les tarifs des agences étant exorbitants, on décide finalement de le faire en solo en prenant un bus le lendemain pour le Perito Moreno à seulement 150 pesos, où on pourra voir le glaciers depuis les passerelles et pourquoi pas faire une balade en bateau.

A notre grand étonnement, à 17h, il fait encore bien jour. Pourtant c’est l’hiver… Même si aujourd’hui on bénéficie plutot d’un temps printanier. Mais attention ça peut très vite tourner. On dit d’ailleurs qu’à El Calafate, il est possible de vivre les 4 saisons en une journée. Du coup, nous avons du temps pour visiter la réserve Lago Nimez avec ses flamants roses et ses nombreux oiseaux. C’est tout simplement splendide avec en toile de fond le bleu profond du lac argentina. Beau et mélancolique à la fois.