Une vraie CATA

Une vraie CATA

20 septembre : 

Les journées passent et parfois se ressemblent, nous revoilà parti pour 13h de bus, direction Mendoza, la capitale des vins argentins.

Nous ferons le trajet avec CATA internacional, forcément ça aurait du nous mettre la puce à l’oreille. Mais non, on y est allé quand même car franchement ce serait complètement idiot de se méfier d’un nom, non ?

NON.

Le bus a du retard, la nourriture est exécrable mais pas plus que les stewards, les sièges sont très inconfortables, il fait froid et en plus on est assis pile en face des toilettes. Bref, en un mot, voilà une compagnie qui tient ses promesses.