La recta de tin tin

La recta de tin tin

26 septembre : 

Excités comme des puces par les 3 jours à venir, à 9h, nous sommes déjà prêts à partir. Ce soir nous dormirons à Cachi, notre 1ère étape sur la route du Paris – Dakar. Sauf que nous, on roulerons plutôt à 40 km/heure, voiture de location oblige. Les paysages s’enchaînent les uns après les autres sans vraiment faire sens. A un moment nous sommes au milieu de la verdure. L’instant d’après ce sont des hautes montagnes aux roches rouges, vertes, violettes qui nous entourent. Puis de hautes prairies. La piste sinueuse laisse ensuite la place à une route de bitume, s’étendant à perte de vue, parsemée de milliers de cactus et de panneaux « attention aux lamas ». Nous voilà enfin sur la Recta de Tin Tin. Subjugués par le paysage, nous passerons un long moment à profiter du spectacle et à courir au milieu de ces arbres piquants.

Arrivés à Cachi vers 16h, nous trouvons en moins de temps qu’il ne faut pour le dire un logement pour la nuit avec en prime une place de parking. Nos affaires posées, nous partons à la découverte du village, de son église, de son musée, de ses ruelles en terre battue et de ses façades blanches. Tout simplement charmant !

Pour finir la journée en beauté, on se laissera tenter par le Fernet-Branca, un amer italien que l’on mélange ici avec du coca cola et par les ravioles végétariennes du restauarnt « Ashpamanta », les meilleures que nous ayons jamais gouté.